Boutique Biologiquement.comAloe Vera, le véritable Aloe

  Posté par aloes       Laisser un commentaire
[Total : 4    Moyenne : 3.5/5]

Il existe plus de 250 variétés d’aloès ; mais 3 ou 4. seulement présentent des propriétés significatives du point de vue des soins et de la médecine. Celle qui offre le meilleur potentiel, parce que riche en minéraux, en vitamines, en acides aminés et en enzymes est l’Aloe barbadensis Muller, communément appelée Aloe Vera.

On pense que le mot « aloe » vient de l’arabe Alloeh, qui signifie substance amère et brillante, alors que « vera » est le mot latin pour dire « vrai », parce que, dans l’ancien temps, cette variété était considérée comme la plus efficace du point de vue médical.

Il existe plus de 250 variétés d'aloès
Il existe plus de 250 variétés d’aloès

L’Aloe Vera, tout comme les autres plantes de cette famille, se cultive uniquement sous les climats chauds. On en trouve dans les régions les plus sèches et chaudes des 5 continents. C’est une plante grasse — ayant l’apparence d’un cactus — vivace, de la famille des liliacées, tout comme l’oignon, l’ail, l’asperge, le lys et la tulipe. L’Aloe Vera se caractérise par de longues feuilles vertes et fermes, en forme de sabres, avec une extrémité pointue, et de chaque côté, des piquants d’apparence plutôt redoutable. Les feuilles grandissent à partir d’une sorte de chou. Au moment de la floraison au printemps ou en automne, une grappe de fleurs jaunes brillantes s’épanouit au sommet d’une tige qui s’érige au milieu de la plante.
Le genre Aloe appartient à un groupe plus important de plantes, les xéroïdes, ainsi appelées parce qu’elles ont la faculté de fermer leurs stomates (toutes petites ouvertures dans l’épiderme de la feuille) pour maintenir l’eau à l’intérieur de la plante. Cette faculté de rétention d’eau permet aux membres du groupe des xéroïdes de survivre pendant de longues périodes de temps sec ou dans un environnement de sécheresse. Ces végétaux ont aussi la propriété apparemment miraculeuse (due à leur composition chimique), d’obturer quasi instantanément toute blessure de la partie extérieure de leur «peau» et ainsi de s’opposer à toute fuite de cette eau si précieuse qu’ils contiennent... C’est précisément ce pouvoir de l’Aloe Vera de se soigner lui-même qui mirent les anciens sur la voie de son usage en tant que plante curative.
Lorsqu’elle est cultivée à des fins de commercialisation, la plante doit se développer pendant 3 ou 4 ans avant d’être mûre, c’est à dire quand le gel qu’elle contient dans ses feuilles est parvenu à son potentiel le plus élevé du point de vue des composants nutritionnels. Au stade de la maturité, les feuilles situées vers l’extérieur peuvent atteindre 60 à 90 centimètres de hauteur et peser environ 1,5 à 2 kilos chacune. Les feuilles les plus grandes protègent les plus jeunes qui poussent au centre. Les plants engendrent des petites « répliques » appelées « pups » qui sont soigneusement repiquées. Toutes les étapes de la culture et de la récolte sont obligatoirement manuelles pour éviter de meurtrir les feuilles et d’exposer le gel à l’air et à la lumière, car il s’oxyderait et perdrait ses vertus nutritionnelles et médicamenteuses.