[Total : 5    Moyenne : 4/5]

L’aloe vera bio regroupe beaucoup de vitamines, principalement les vitamines A, E ainsi que du groupe B (bénéfiques pour la peaux et les cheveux). Tous les sels minéraux indispensables sont présent dans l’aloe vera. Cela en fait un produit de choix pour la peau, les cheveux et… les déodorants.

Ingrédients pour 100ml :

Aloe vera : 28g
Pierre d’alun en poudre : 1g (anti-bactérien, régulateur de la transpiration)
Allantoïne : 1g (composé présent à l’état naturel dans les racines d’une plante. Apaisante)
Sève de bambou : 5g (reminéralisante, absorbe la transpiration)
Bicarbonate de soude : 2g (absorbe les mauvaises odeurs)
Hydrolat de camomille romaine : 13g (régénère, apaise et purifie l’épiderme)
Propolis liquide : 6 gouttes (purifie et apaise)
Huiles essentielles de palmarosa : 3 gouttes (anti-bactérien puissant)
Huiles essentielles de menthe : 2 gouttes (anti-bactérien)
Huiles essentielles de citron vert : 2 gouttes (anti- inflamatoire)
Huile essentielle de patchouli : 1 goutte (régénératrice des tissu, s’oppose à la putréfaction)
Procédé :

Dans un pot en verre, mettre l’aloe vera et la poudre d’alun. Bien mélanger jusqu’à l’absorption compète de la poudre.

Dans un autre pot en verre, mettre l’hydrolat de camomille et l’allantoïne. Mélanger, puis rajouter la sève de bambou. Ajouter tous les autres ingrédients en mélangeant bien entre chaque ajout.

Mettre le contenu de ce pot dans l’aloe vera et bien mélanger.

Mettre dans un pot Ă  bille.

Votre déodorant est prêt à l’emploi. Il est très efficace et convient parfaitement aux peaux sensibles ou épilées. Il se conserve bien. Il est préférable de l’utiliser dans les deux mois.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Qui n’a pas essayĂ© ou testĂ© dans sa vie de tous les jours, au moins un produit de soin du corps ou de bien-ĂŞtre qui ne contenait pas d’Aloe Vera bio – les BIENFAITS 100% naturels, quelle que soit sa forme.

L’Aloe Vera bio, plus souvent utilisĂ© comme gel, est une composante de nombreuses crèmes, lotions de soins pour la peau ainsi que de produits de bien-ĂŞtre. Pourquoi l’Aloe Vera et pourquoi est-elle si utilisĂ©e notamment pour les soins de la peau et quels sont les bienfaits 100% naturels ?

Aloe Vera – Les bienfaits 100% naturels

Aloe Vera – Les bienfaits 100% naturels

L’Aloe Vera est un genre de cactus qui appartient Ă  la famille des liliacĂ©es, c’est une plante très vivace. Si vous observez la feuille d’aloès, vous pourrez voir qu’elle contient une grande quantitĂ© d’eau Ă  l’intĂ©rieur. Cette eau d”Aloe Vera regorge de vitamines et de minĂ©raux 100% naturels, qui rendent l’Aloe Vera bĂ©nĂ©fique pour la peau. Les autres bienfaits 100% naturels et propriĂ©tĂ©s de l’Aloe Vera sont : – calmant, hydratant, cicatrisant, anti-inflammatoire, anti-pruritique, antiseptique, tonique, rĂ©gulateur, pĂ©nĂ©trant, eupeptique, rĂ©gĂ©nĂ©rateur cellulaire, anti-allergique, dĂ©puratif, renforce les dĂ©fenses immunitaires, etc……………(d’après le livre « le Docteur Aloes » de Robert DEHIN.

C’est en raison de sa haute teneur en humiditĂ© que l’Aloe Vera – les bienfaits 100% naturels est fortement recommandĂ© dans le traitement des infections de la peau sèche. En outre, l’Aloe Vera possède des propriĂ©tĂ©s qui Ă©claircissent et qui peuvent rĂ©duire la gravitĂ© des taches ou des imperfections de votre peau avec une simple application rĂ©gulière. Mais Aloe Vera n’est pas seulement utilisĂ© pour les soins de beautĂ©. L’Aloe Vera a Ă©galement des propriĂ©tĂ©s mĂ©dicinales qui agissent efficacement pour la guĂ©rison de brĂ»lures et de piqĂ»res d’insectes et aussi d’ordre mĂ©dicale.

L’effet rafraichissant du gel d’Aloe Vera vous aide Ă  soulager vos brulure. L’Aloe Vera – les bienfaits 100% naturels agit comme anti-inflammatoires qui aide Ă  rĂ©duire les gonflements et rougeurs qui surviennent après une piqĂ»re d’insecte ou une rĂ©action allergique. Il se peut mĂŞme, que votre mĂ©decin pourra vous recommander un gel Ă  l’Aloe Vera pour traiter les infections mineures, et vous vous demandez pourquoi ? La raison est simple, l’Aloe Vera contient de fortes propriĂ©tĂ©s antibactĂ©riennes ! Le gel est Ă©galement utilisĂ© pour traiter les affections cutanĂ©es comme les cloques ou aide Ă  soulager voir disparaĂ®tre le psoriasis.


[Total : 13    Moyenne : 3.9/5]

Utilisée comme plante ornementale ou comme fibre textile, l’Aloe vera bio est surtout connue pour ses vertus cosmétiques et thérapeutiques.
Des milliers d’années d’application…

L’Aloe vera, appelé couramment aloès, est une plante originaire du Moyen-Orient dont la culture de ses 15 espèces s’est étendue à toutes les régions tropicales (Afrique, Asie, Caraïbes, Amérique centrale et du sud). De l’écorce on tire le gel, alors que des feuilles nous extrayons le latex : les vertus de ces deux substances ont été reconnues par toutes les grandes civilisations antiques.

Aloe vera bio

Aloe vera bio

Intérêt thérapeutique
Depuis près de 5 000 ans, le gel d’Aloe vera est utilisée par des guérisseurs traditionnels pour ses prétendues vertus thérapeutiques. La médecine moderne, encore aujourd’hui, continue d’étudier les propriétés des cette plante pour en découvrir toutes les applications.
Deux études cliniques démontrent l’effet bénéfique du gel d’Aloe vera bio sur l’herpès génital. Ce gel permet aussi de réduire le temps de guérison des brûlures légères (du 1er et du 2nd degré), et permet également de réduire les symptômes provoqués par le psoriasis. L’ingestion de gel d’Aloe vera semble également réduire le taux de sucre dans le sang dans les cas du diabète de type 2, et l’OMS reconnaît le latex d’Aloe vera bio comme un très bon laxatif.
Un ingrédient aux vertus cosmétiques indéniables
Le gel d’Aloe vera bio est d’autant plus connu pour ses propriétés dermocosmétiques. Et pour cause !
Non seulement il apaise les peaux irritées et aide à la cicatrisation, mais en plus sa richesse en vitamines et acides aminés et sa structure lui confèrent des vertus hydratantes et nourrissantes. L’Aloe vera pénètre la peau rapidement (4 fois plus vite que l’eau) pour activer derme, hypoderme et circulation. Enfin les propriétés purifiantes et régénérantes de son gel participent à l’élimination des cellules mortes et à la régénération cellulaire.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Il y a vingt ans, alors que je travaillais comme hĂ´tesse de l’air, j’avais rencontrĂ© sur une plage des CaraĂŻbes une femme qui s’efforça de me faire acheter un peu de son Aloe Vera bio, en me conseillant d’en mettre sur ma peau brĂ»lĂ©e par le soleil.

Un peu agacĂ©e par son insistance, je me rĂ©solus malgrĂ© tout Ă  essayer : elle se mit Ă  Ă©taler sur ma peau un jus visqueux, extrait d’une feuille de ce qui me parut ĂŞtre une sorte de cactus ; et elle avala ce qui restait de jus ! Je me souviens en avoir Ă©tĂ© totalement Ă©berluĂ©e et m’ĂŞtre demandĂ© ce qu’il allait advenir. Elle rit et m’expliqua que l’Aloe Ă©tait son bain de jouvence — elle avait 72 ans et en paraissait 55. J’avoue avoir Ă©tĂ© très impressionnĂ©e et, Ă  mon grand Ă©tonnement, mes brĂ»lures disparurent en moins de deux jours.
Jamais je n’avais imaginĂ© devenir un jour Ă©crivain et faire des articles sur les mĂ©thodes de soins dites alternatives et l’Aloe Vera, ni que je me mettrai Ă  boire chaque jour le jus de cette plante.

L'aloe vera en boisson, nectar régénérant

L’aloe vera en boisson, nectar rĂ©gĂ©nĂ©rant

En 1994, Alasdair Barcroft m’Ă©crivit au Daily Mail et m’annonça qu’on Ă©tait parvenu Ă  stabiliser l’Aloe Vera bio en tant que boisson et qu’il connaissait des douzaines de personnes qui l’utilisaient pour leur santĂ©. J’Ă©tais quelque peu sceptique, d’autant que je recevais chaque semaine des centaines de lettres Ă  propos de produits nouveaux et que j’avais pris le parti de rester objective et impartiale en attendant d’avoir vu et entendu moi-mĂŞme la rĂ©alitĂ© ; toutefois, mon rĂ©dacteur en chef fut suffisamment intĂ©ressĂ© pour me demander un article. Au cours de mes investigations, j’ai interviewĂ© neuf sommitĂ©s de la gastro-entĂ©rologie dont, Ă  mon grand Ă©tonnement, un seul avait entendu parler de l’Aloe Vera.
Depuis l’Ă©poque, relativement rĂ©cente, de cet article, le concept de mĂ©decine alternative a fait beaucoup de progrès. Des millions de gens sont malades d’ĂŞtre malades et s’inquiètent des effets secondaires lors de traitements mĂ©dicaux de longue durĂ©e. L’an passĂ©, 10 000 personnes furent hospitalisĂ©es en Angleterre Ă  la suite de tels effets, imputables aux mĂ©dicaments prescrits. Depuis bien longtemps, nous sommes convaincus de l’importance de la prĂ©vention, assurance de santĂ© future.
Nombre d’entre nous, malheureusement, ne prennent conscience de leur corps que lorsqu’ils commencent Ă  mal se porter. Souvent alors, ils espèrent que leurs mĂ©decins vont leur prescrire les mĂ©dicaments adĂ©quats. La grande majoritĂ© d’entre nous a dĂ©sespĂ©rĂ©ment besoin de prendre davantage de responsabilitĂ©s s’agissant de sa santĂ© et d’ĂŞtre plus lucide Ă  propos de ses habitudes alimentaires. Ce n’est pas notre dernier repas qui nous a rendu malade, mais les mille prĂ©cĂ©dents ! Notre corps est intĂ©gralement constituĂ© de molĂ©cules issues de notre nourriture, souvenons-nous en — et n’y introduisons pas n’importe quoi, car il ne ferait alors aucun doute que plus tard, notre santĂ© en pâtirait. Les aliments « minute » n’ont que peu ou pas de valeur nutritionnelle alors que le corps humain a besoin d’ingĂ©rer rĂ©gulièrement plus de cinquante Ă©lĂ©ments nutritifs essentiels, pour survivre. A l’inverse, si votre nourriture est Ă©quilibrĂ©e, vous en rĂ©colterez les bienfaits.
Beaucoup de mĂ©decins de famille sont dĂ©bordĂ©s de travail et stressĂ©s ; ils sont aussi encombrĂ©s et assaillis par un flot d’informations de la part des fabricants de mĂ©dicaments, tous obsĂ©dĂ©s par la croissance de leur part du lucratif marchĂ© de la prescription mĂ©dicale. Tout au long des cinq annĂ©es consacrĂ©es Ă  leurs Ă©tudes, la plupart des futurs mĂ©decins gĂ©nĂ©ralistes ne reçoivent aucune formation de nutritionniste, ni d’ailleurs sur le recours aux thĂ©rapies alternatives. J’ai rencontrĂ© des centaines de personnes qui maintenant parlent Ă  leurs mĂ©decins de ces thĂ©rapies, incluant l’emploi de l’Aloe Vera bio, quand il s’agit de psoriasis, d’eczĂ©ma, d’arthrite, de syndrome d’irritation intestinale, de constipation, de fatigue et de bien d’autres troubles. Certains docteurs restent sceptiques ; mais d’autres en prennent acte et suggèrent ouvertement des changements de rĂ©gimes, des complĂ©ments nutritionnels (vitamines et minĂ©raux) et d’autres remèdes, parce qu’ils rĂ©alisent que beaucoup de traitements alternatifs prĂ©sentent d’Ă©normes avantages, sans le risque d’effets secondaires indĂ©sirables.
Bien que l’Aloe Vera bio ne puisse ĂŞtre dĂ©fini comme une arme magique contre tous nos maux, il est clair qu’il contient de nombreux Ă©lĂ©ments nutritionnels vitaux pour la santĂ©. Chaque jour, je prends trois cuillerĂ©es Ă  soupe d’Aloe Vera bio de haute qualitĂ©, incorporĂ©es Ă  du jus de lĂ©gumes, et je mange beaucoup de fruits, de lĂ©gumes et de cĂ©rĂ©ales. Mais je ne suis pas une sainte — et je me laisse souvent tenter par des gâteaux maison et des puddings ! Je prends aussi un certain nombre de complĂ©ments, car il est prouvĂ© que notre alimentation ordinaire ne nous procure pas tous les Ă©lĂ©ments nutritifs essentiels Ă  notre bonne santĂ©.
La vie, dans les annĂ©es 90, est pleine de risques potentiels dus Ă  la pollution, aux pesticides, aux agents conservateurs et autres additifs (y compris le sel) — sans parler des aliments “minute”, des abus d’antibiotiques et agents anti-stress, et de ce qui provoque des allergies.
Mais, la main dans la main, la nature et la recherche moderne s’emploient Ă  nous offrir toutes les chances d’endiguer la marĂ©e montante des maladies et de protĂ©ger nos corps de soi-disant avancĂ©es. En lisant ce livre, vous ĂŞtes dĂ©jĂ  dans la bonne voie, vers une nouvelle santĂ©. Je vous souhaite luciditĂ© et succès. Sachez que si vous avez la volontĂ© d’approfondir votre quĂŞte, toutes les rĂ©ponses existent, en attente d’ĂŞtre dĂ©couvertes.