[Total : 12    Moyenne : 4.2/5]

Entretien de votre aloe vear ou comment lui redonner vie.

Retirez le pied d’aloe vera de son pot. L’aloe vera meurt souvent Ă  cause de la pourriture racinaire. Afin de savoir si votre plante est atteinte, vous devez la retirer de son pot.
Tenez doucement la base de la plante et le fond du pot. Retournez le pot tout en tenant la plante de l’autre main. Frappez le fond du pot avec la main ou tapotez-le contre une surface dure, comme le rebord d’une table.
En fonction de la taille de la plante, il faudra peut-ĂŞtre demander de l’aide Ă  quelqu’un d’autre. Une personne tiendra la base de la plante avec les deux mains tandis que l’autre renversera le pot et frappera le fond. Il pourrait Ă©galement ĂŞtre utile de faire basculer le pot d’avant en arrière jusqu’Ă  ce que la plante se dĂ©gage.
Si vous avez encore du mal Ă  retirer le pied d’aloe vera avec l’aide d’une deuxième personne, vous pouvez faire le tour de la paroi du pot avec une truelle ou un couteau avant de rĂ©essayer. Si la plante ne sort toujours pas, il faudra peut-ĂŞtre casser le pot, mais faites-le seulement en dernier recours.
Lorsque vous sortez l’aloe vera du pot, veillez Ă  ce que le pied lui-mĂŞme reste aussi stable que possible. Le mouvement doit ĂŞtre appliquĂ© au pot et non Ă  la plante. Autrement dit, tenez la plante et ne tirez pas dessus. Le fait de frapper le fond du pot permettra de garder les racines intactes tandis que la gravitĂ© attirera la plante vers le bas.

La plante d'aleo vera dans le jardin

La plante d’aleo vera dans le jardin

Examinez les racines. Regardez les racines et dĂ©terminez combien d’entre elles sont encore en bonne santĂ©. Les racines molles sont pourries et doivent ĂŞtre retirĂ©es. Toute racine qui n’est pas molle ou noire est en bonne santĂ© et peut rester.
S’il y a de nombreuses racines en bon Ă©tat et seulement une petite section de racines mortes ou molles, vous devriez pouvoir sauver votre plante sans trop de difficultĂ©, mais il faudra Ă©liminer les racines abimĂ©es. Vous pouvez retirer les racines mortes avec un couteau aiguisĂ©. Faites attention Ă  ne pas en oublier.
Si la plupart des racines sont abimĂ©es, il faudra davantage d’efforts pour sauver la plante et il est possible qu’il soit trop tard. Vous pouvez essayer de sauver le pied en coupant les feuilles les plus grandes avec un couteau. Coupez environ la moitiĂ© de la plante. Cette mĂ©thode est risquĂ©e, mais si l’aloe vera a moins de feuilles Ă  nourrir, les quelques racines en bon Ă©tat qui restent pourront distribuer les nutriments dans la plante plus facilement.

Trouvez un pot dont la taille fait un tiers de plus que celle de la masse racinaire. S’il y a trop de terre, elle retiendra de l’eau qui pourrait faire pourrir les racines par la suite. Par consĂ©quent, il vaut mieux utiliser un pot assez petit qu’un grand pot.
Les racines de l’aloe vera poussent Ă  l’horizontale et non Ă  la verticale. Les pieds peuvent Ă©galement devenir assez lourds et le poids de la plante peut renverser un pot Ă©troit. Utilisez un pot large plutĂ´t que profond ou Ă©troit.
Le pot choisi doit Ă©galement avoir de nombreux trous de drainage au fond afin d’Ă©viter que l’eau en surplus reste dans la terre.
Un pot en plastique est le meilleur choix pour un climat sec. Si vous vivez dans un climat humide ou froid, utilisez plutĂ´t un pot en terre cuite.

Utilisez un support de culture pour cactus ou plantes grasses. Ce type de terre contient plus de sable que les autres et constitue un sol bien drainĂ© pour l’aloe vera. Vous trouverez facilement ce type de support de culture dans une jardinerie.
Vous pouvez Ă©galement faire votre propre support pour l’aloe vera en mĂ©langeant des quantitĂ©s Ă©gales de sable, de graviers ou de pierre ponce et de terre. Utilisez du sable grossier (comme le sable de construction) et non du sable fin. Le sable fin peut s’agglomĂ©rer et retenir de l’eau plutĂ´t que de la laisser s’Ă©chapper par le fond du pot.
Vous pouvez utiliser du terreau, mais cette plante prĂ©fère un support de culture adaptĂ© Ă  ses besoins. Le terreau risque plus de retenir de l’humiditĂ©, ce qui pourrait faire pourrir les racines.

Rempotez le pied. PrĂ©parez le pot en le remplissant de support de culture et secouez doucement le pied d’aloe vera afin d’Ă©liminer environ un tiers de la terre retenue par le système racinaire. Mettez la plante dans le pot que vous venez de prĂ©parer et ajoutez du support de culture. Assurez-vous que les racines sont complètement couvertes de terre.
Vous pouvez Ă©galement poser de petits cailloux ou des graviers sur la surface de la terre afin de rĂ©duire l’Ă©vaporation de l’eau.

N’arrosez pas la plante directement après l’avoir rempotĂ©e. Le pied a besoin de quelques jours pour s’adapter Ă  son nouveau pot et pour rĂ©parer toutes ses racines coupĂ©es.

Surveiller l’humiditĂ©
VĂ©rifiez la terre. Vous pouvez savoir si la plante a besoin d’eau en enfonçant votre index dans le sol. Si la terre est sèche, vous devez arroser. L’aloe vera est une plante grasse qui n’a pas besoin d’ĂŞtre arrosĂ©e souvent. Si vous arrosez trop votre pied, vous pouvez le tuer.
Si vous gardez votre plante Ă  l’extĂ©rieur, cela devrait ĂŞtre suffisant de l’arroser toutes les deux semaines.
Si vous gardez votre plante Ă  l’intĂ©rieur, arrosez-la toutes les trois Ă  quatre semaines.

Adaptez l’arrosage Ă  la saison. L’aloe vera a besoin de plus d’eau pendant les saisons chaudes que pendant les saisons froides. Arrosez moins souvent en automne et en hiver, surtout si votre plante se trouve dans un lieu frais.

Examinez les feuilles. L’aloe vera Ă©tant une plante grasse, il conserve de l’eau dans ses feuilles. Si vous remarquez que les feuilles tombent ou sont devenues quasiment transparentes, votre plante a sans doute besoin d’eau.
Toutefois, ces mĂŞmes symptĂ´mes peuvent aussi ĂŞtre des signes de pourriture racinaire, qui est due Ă  un excès d’eau. Si vous avez arrosĂ© le pied rĂ©cemment, retirez-le du pot pour voir si les racines sont pourries.

Arrosez de manière Ă  ce que la terre soit Ă  peine humide. Il ne doit jamais y avoir de l’eau qui reste Ă  la superficie de la terre. Arrosez lĂ©gèrement. VĂ©rifiez votre plante toutes les semaines ou toutes les deux semaines en testant le sol pour voir si vous devez l’arroser.
Partie
Prendre soin d’une plante brĂ»lĂ©e par le soleil

Examinez les feuilles. Si les feuilles de votre pied d’aloe vera deviennent rouges ou brunes, il est possible qu’elles aient Ă©tĂ© brĂ»lĂ©es par le soleil.

Déplacez la plante. Mettez-la quelque part où elle reçoit la lumière du soleil de manière indirecte plutôt que directe.
Si votre plante reçoit de la lumière artificielle et non la lumière du soleil, Ă©loignez-la de la source de lumière. Vous pouvez Ă©galement essayer de la mettre Ă  l’extĂ©rieur afin qu’elle reçoive de la lumière naturelle indirecte plutĂ´t que de la lumière artificielle.

Arrosez la plante. Testez la terre pour voir si votre pied a besoin d’eau. Si la plante a reçu trop de lumière du soleil, il est probable que le sol soit sec, car l’eau se sera Ă©vaporĂ©e plus rapidement.

Retirez les feuilles brĂ»lĂ©es qui ne sont plus rĂ©cupĂ©rables. Coupez les feuilles mortes Ă  leur base avec un couteau aiguisĂ©. Toute feuille morte ou mourante prend des nutriments Ă  d’autres parties de la plante. Tâchez de retirer toutes ces feuilles afin que le reste de la plante ne souffre pas.
Conseils
Au lieu de casser les feuilles de l’aloe vera lorsque vous voulez vous en servir, coupez-les avec un couteau aiguisĂ© au niveau oĂą la feuille rencontre la terre. La plante cicatrisera mieux si vous faites une coupure nette.


[Total : 10    Moyenne : 2.8/5]

Plante originaire des rĂ©gions chaudes, l’Aloe vera bio prĂ©sente de nombreuses vertus, en particulier dermatologiques. L’aloe vera pousse dans les rĂ©gions chaudes et sèches. Ses feuilles charnues Ă©voquent un cactus, mais il est en rĂ©alitĂ© une plante grasse.

Une plante pas comme les autres !

Une plante pas comme les autres !

Originaire d’Afrique du Sud, l’Aloe vera est aujourd’hui cultivĂ© dans de nombreuses rĂ©gions du monde, de l’Espagne au Mexique, en passant par le sud des États-Unis. Facile Ă  faire pousser, cette plante grasse est devenue en quelques annĂ©es l’objet d’un vĂ©ritable business ! Des crèmes aux complĂ©ments alimentaires, en passant par les lessives, yaourts et autres boissons “bien-ĂŞtre”, il est partout. Sans ĂŞtre un produit miracle, l’Aloe vera peut nĂ©anmoins se prĂ©valoir de certaines vertus sur la santĂ© et le bien-ĂŞtre…

Quelles sont les vertus dermatologiques de l’Aloe vera ? Les bienfaits les mieux connus de l’Aloe vera sont dermatologiques. Riche en Ă©lĂ©ments nutritifs (vitamines, minĂ©raux et acides aminĂ©s), le gel d’Aloe vera est particulièrement apprĂ©ciĂ© pour ses propriĂ©tĂ©s adoucissantes. Il peut ĂŞtre appliquĂ© en usage externe sur les brĂ»lures, piqĂ»res et autres irritations de la peau pour son effet calmant et cicatrisant. L’Aloe vera est Ă©galement utilisĂ© pour traiter l’herpès gĂ©nital, mais aussi dans certaines formes de psoriasis lĂ©gères Ă  modĂ©rĂ©es. L’Aloe vera est Ă©galement un produit hydratant et apaisant particulièrement adaptĂ© aux peaux sensibles. Un usage rĂ©gulier permettrait de favoriser la beautĂ© de la peau et de lutter contre les signes de l’âge. Le secret de beautĂ© de ClĂ©opâtre dit-on ! Comment utiliser l’Aloe vera ? Si vous possĂ©dez un Aloe vera en pot, vous pouvez vous-mĂŞme en extraire le gel. Il s’agira alors de couper la feuille Ă  la base, de l’ouvrir en deux et de presser la demi-feuille contre la peau (petites blessures ou irritations superficielles). Une fois coupĂ©e, la feuille d’Aloe vera peut ĂŞtre conservĂ©e une Ă  deux semaines au rĂ©frigĂ©rateur. Si vous prĂ©fĂ©rez avoir toujours de l’Aloe vera prĂŞt Ă  l’usage, prĂ©fĂ©rez-le sous forme de gel ou de crème et faites-lui une place dans la salle de bain. Les vertus de l’Aloe vera ne s’arrĂŞtent pas Ă  la peau Le gel d’aloès, on l’a vu, est utilisĂ© pour soigner la peau. Mais il n’est pas le seul atout de l’Aloe vera… Extrait de la paroi externe des feuilles de l’Aloe vera, le latex est une substance jaune riche en aloĂŻne, une molĂ©cule reconnue par l’OMS pour ses vertus laxatives. D’autres vertus de l’Aloe vera, dans le diabète par exemple, sont en cours d’Ă©tude. Mais Ă  l’heure actuelle, rien n’est prouvĂ©. Mieux vaut donc profiter des bienfaits de l’Aloe vera sur votre peau !


[Total : 10    Moyenne : 3.4/5]

Petite histoire de l’Aloe vera biologiqie

Différentes espèces d’Aloès
Il existe plus de 300 espèces d’Aloès, mais seulement quelques-unes sont renommées pour leurs vertus médicinales. L’espèce la plus étudiée et la plus utilisée est l’Aloe barbadensis Miller, appelé communément l’Aloe vera bio.

L’Aloe vera appartient à la famille des Liliacées (ail, asperge, jacinthe, lys, tulipe…). L’un de ses nombreux surnoms est d’ailleurs le « Lys du désert ». Il pousse dans les régions semi-désertiques au climat chaud et sec, et stocke l’eau et ses réserves nutritives dans ses feuilles (et le gel), lui permettant de supporter les périodes de sécheresse.

Une utilisation très ancienne
Cette plante est connue depuis des milliers d’années, et utilisée dans des régions du monde les plus éloignées les unes des autres.

Acheter de l'aloe vera sur la boutique en ligne www.biologiquement.com

Acheter de l’aloe vera sur la boutique en ligne www.biologiquement.com

« Que ton aliment soit ton médicament » Hippocrate

Les premières traces écrites (sur des tablettes d’argile) remontent à l’époque sumérienne (5 000 ans av. JC), et la civilisation chinoise considère l’Aloès comme la plante spécifique du traitement des brûlures et des affections de la peau. On retrouve l’Aloès en Égypte, en Afrique, en Inde, et en Grèce, où Hippocrate mentionne l’Aloès dans ses succès thérapeutiques. Christophe Colomb l’utilisait aussi pour préserver ses marins des maladies (scorbut) et de la malnutrition, le surnommant « le Docteur en pot ».

Une exploitation devenue possible
Le gel d’Aloe vera laissé à l’air libre s’oxyde très vite, ce qui détruit bon nombre de ses propriétés thérapeutiques, dont la plupart de ses composants actifs (minéraux, enzymes…). Dans les pays où l’Aloès pousse naturellement, on pouvait le prélever directement à la source, en consommant le gel frais.

Ce n’est qu’en 1968 que Bill Coats découvre une méthode de stabilisation (conservation) du gel frais d’Aloe vera par un procédé parfaitement naturel, avec l’ajout de quelques vitamines. Cette méthode brevetée qui respecte la plante permet aujourd’hui de commercialiser l’Aloe vera pour les bienfaits de tous.

La composition de l’Aloe vera bio
La richesse de ses composants actifs
Le gel d’Aloe vera bio est très riche en éléments nutritifs (plus de 200 composants, dont environ 80 nutriments) et suffisamment complète pour offrir un large choix d’action.

Tout d’abord, l’Aloe vera apporte 18 acides aminés sur les 22 dont notre corps a besoin, et parmi eux, on retrouve 7 des 8 acides aminés « essentiels » que notre corps ne peut fabriquer lui-même. Il nous faut donc les trouver tous les jours dans notre alimentation.

Ensuite, l’Aloe vera bio contient une douzaine de vitamines, une douzaine d’enzymes et une vingtaine de minéraux, tous nécessaires à l’organisme et aux cellules. On y trouve aussi beaucoup de polysaccharides, éléments indispensables à la régénération de la peau (collagène).

La feuille d'aloe vera bio

La feuille d’aloe vera bio

Une plante adaptogène
L’Aloe vera bio fait partie des plantes adaptogènes : ces plantes augmentent la capacité de notre corps à s’adapter aux différents stress de l’organisme.

Une plante adaptogène est un régulateur de l’organisme, qui apporte une réponse spécifique aux besoins de chaque personne, non pas sur un problème en particulier mais en travaillant sur toutes les fonctions internes de l’organisme, là où le besoin se fait sentir.

Par exemple : son action permet d’élever (ou abaisser) la tension artérielle, de stimuler (ou calmer) le système nerveux et immunitaire… Son action variable est dite « adaptogène ».

Les utilisations de l’Aloe vera bio
Ce n’est peut-être pas sans raison que l’Aloe vera bio est surnommé : la « plante-médecin ». Voyons ensemble les vertus et propriétés essentielles de cette plante unique !

La pulpe d’Aloe vera bio possède de très nombreuses propriétés qui peuvent être classées en quatre grandes familles :
Propriétés dermatologiques : pour les problèmes de peau (blessures, brûlures, irritations) et les dermatoses en général.
Propriétés cosmétologiques : hydrate et nourrit la peau en profondeur, et stimule la multiplication cellulaire : véritable « régénérant » pour la peau, anti-cancer naturel
Propriétés nutritionnelles : complément alimentaire d’une très grande richesse qui aide à rééquilibrer et augmenter la résistance de l’organisme (microbes, stress…).
Propriétés digestives : meilleure digestion des aliments, meilleure assimilation des nutriments, et action tonifiante sur les intestins (régule un transit ralenti).
Comment choisir un bon produit ?
Voyons les critères de qualité pour choisir un bon produit à base d’Aloe vera bio :

1. Composant principal
Pour retirer tous les bienfaits escomptés de l’Aloe vera bio, il faut qu’il y ait un fort pourcentage de pulpe dans les produits. C’est pourquoi le gel Aloe vera bio doit être le composant principal des produits à l’Aloe vera => 1er composant de la liste des ingrédients. Il doit être sans aloïne, substance laxative située directement sous l’écorce, qui est irritante pour les intestins et contre-indiquée à beaucoup de personnes sensibles et allergiques.

2. Techniques de stabilisation
Comme toutes les matières vivantes, l’Aloe vera bio se décompose et s’oxyde à l’air et à la lumière, perdant ainsi son potentiel et son efficacité.

Pour être conservé avec toutes ses propriétés, le gel d’Aloe vera bio doit être stabilisé à froid. La meilleure méthode à ce jour consiste à lui ajouter certaines vitamines. Tout est donc naturel. Pas de procédés chimiques ! Pas de traitement à haute température (détruit la plupart des nutriments) !

3. Conditionnement
Le gel d’Aloe vera bio ne doit pas être conditionné dans des flacons transparents, puisqu’il s’oxyde et se détériore à la lumière ! Pourtant on en retrouve beaucoup en magasins bio…

4. Label de qualité
Pour ne pas vous tromper, choisissez des produits avec le label I.A.S.C. (International Aloe Science Council), mais la grande majorité ne l’ont pas. C’est un label de qualité d’origine contrôlée (culture bio, stabilisation à froid naturelle, conditionnement) qui vous assurera une bonne efficacité et une bonne tolérance.

Le label bio ne certifie ni le pourcentage d’Aloe bio, ni les méthodes de stabilisation, mais seulement que le gel utilisé est issu d’une agriculture biologique.


[Total : 5    Moyenne : 4/5]

L’aloe vera bio regroupe beaucoup de vitamines, principalement les vitamines A, E ainsi que du groupe B (bénéfiques pour la peaux et les cheveux). Tous les sels minéraux indispensables sont présent dans l’aloe vera. Cela en fait un produit de choix pour la peau, les cheveux et… les déodorants.

Ingrédients pour 100ml :

Aloe vera : 28g
Pierre d’alun en poudre : 1g (anti-bactérien, régulateur de la transpiration)
Allantoïne : 1g (composé présent à l’état naturel dans les racines d’une plante. Apaisante)
Sève de bambou : 5g (reminéralisante, absorbe la transpiration)
Bicarbonate de soude : 2g (absorbe les mauvaises odeurs)
Hydrolat de camomille romaine : 13g (régénère, apaise et purifie l’épiderme)
Propolis liquide : 6 gouttes (purifie et apaise)
Huiles essentielles de palmarosa : 3 gouttes (anti-bactérien puissant)
Huiles essentielles de menthe : 2 gouttes (anti-bactérien)
Huiles essentielles de citron vert : 2 gouttes (anti- inflamatoire)
Huile essentielle de patchouli : 1 goutte (régénératrice des tissu, s’oppose à la putréfaction)
Procédé :

Dans un pot en verre, mettre l’aloe vera et la poudre d’alun. Bien mélanger jusqu’à l’absorption compète de la poudre.

Dans un autre pot en verre, mettre l’hydrolat de camomille et l’allantoïne. Mélanger, puis rajouter la sève de bambou. Ajouter tous les autres ingrédients en mélangeant bien entre chaque ajout.

Mettre le contenu de ce pot dans l’aloe vera et bien mélanger.

Mettre dans un pot Ă  bille.

Votre déodorant est prêt à l’emploi. Il est très efficace et convient parfaitement aux peaux sensibles ou épilées. Il se conserve bien. Il est préférable de l’utiliser dans les deux mois.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Qui n’a pas essayĂ© ou testĂ© dans sa vie de tous les jours, au moins un produit de soin du corps ou de bien-ĂŞtre qui ne contenait pas d’Aloe Vera bio – les BIENFAITS 100% naturels, quelle que soit sa forme.

L’Aloe Vera bio, plus souvent utilisĂ© comme gel, est une composante de nombreuses crèmes, lotions de soins pour la peau ainsi que de produits de bien-ĂŞtre. Pourquoi l’Aloe Vera et pourquoi est-elle si utilisĂ©e notamment pour les soins de la peau et quels sont les bienfaits 100% naturels ?

Aloe Vera – Les bienfaits 100% naturels

Aloe Vera – Les bienfaits 100% naturels

L’Aloe Vera est un genre de cactus qui appartient Ă  la famille des liliacĂ©es, c’est une plante très vivace. Si vous observez la feuille d’aloès, vous pourrez voir qu’elle contient une grande quantitĂ© d’eau Ă  l’intĂ©rieur. Cette eau d”Aloe Vera regorge de vitamines et de minĂ©raux 100% naturels, qui rendent l’Aloe Vera bĂ©nĂ©fique pour la peau. Les autres bienfaits 100% naturels et propriĂ©tĂ©s de l’Aloe Vera sont : – calmant, hydratant, cicatrisant, anti-inflammatoire, anti-pruritique, antiseptique, tonique, rĂ©gulateur, pĂ©nĂ©trant, eupeptique, rĂ©gĂ©nĂ©rateur cellulaire, anti-allergique, dĂ©puratif, renforce les dĂ©fenses immunitaires, etc……………(d’après le livre « le Docteur Aloes » de Robert DEHIN.

C’est en raison de sa haute teneur en humiditĂ© que l’Aloe Vera – les bienfaits 100% naturels est fortement recommandĂ© dans le traitement des infections de la peau sèche. En outre, l’Aloe Vera possède des propriĂ©tĂ©s qui Ă©claircissent et qui peuvent rĂ©duire la gravitĂ© des taches ou des imperfections de votre peau avec une simple application rĂ©gulière. Mais Aloe Vera n’est pas seulement utilisĂ© pour les soins de beautĂ©. L’Aloe Vera a Ă©galement des propriĂ©tĂ©s mĂ©dicinales qui agissent efficacement pour la guĂ©rison de brĂ»lures et de piqĂ»res d’insectes et aussi d’ordre mĂ©dicale.

L’effet rafraichissant du gel d’Aloe Vera vous aide Ă  soulager vos brulure. L’Aloe Vera – les bienfaits 100% naturels agit comme anti-inflammatoires qui aide Ă  rĂ©duire les gonflements et rougeurs qui surviennent après une piqĂ»re d’insecte ou une rĂ©action allergique. Il se peut mĂŞme, que votre mĂ©decin pourra vous recommander un gel Ă  l’Aloe Vera pour traiter les infections mineures, et vous vous demandez pourquoi ? La raison est simple, l’Aloe Vera contient de fortes propriĂ©tĂ©s antibactĂ©riennes ! Le gel est Ă©galement utilisĂ© pour traiter les affections cutanĂ©es comme les cloques ou aide Ă  soulager voir disparaĂ®tre le psoriasis.


[Total : 18    Moyenne : 4.1/5]

Utilisée comme plante ornementale ou comme fibre textile, l’Aloe vera bio est surtout connue pour ses vertus cosmétiques et thérapeutiques.
Des milliers d’années d’application…

L’Aloe vera, appelé couramment aloès, est une plante originaire du Moyen-Orient dont la culture de ses 15 espèces s’est étendue à toutes les régions tropicales (Afrique, Asie, Caraïbes, Amérique centrale et du sud). De l’écorce on tire le gel, alors que des feuilles nous extrayons le latex : les vertus de ces deux substances ont été reconnues par toutes les grandes civilisations antiques.

Aloe vera bio

Aloe vera bio

Intérêt thérapeutique
Depuis près de 5 000 ans, le gel d’Aloe vera est utilisée par des guérisseurs traditionnels pour ses prétendues vertus thérapeutiques. La médecine moderne, encore aujourd’hui, continue d’étudier les propriétés des cette plante pour en découvrir toutes les applications.
Deux études cliniques démontrent l’effet bénéfique du gel d’Aloe vera bio sur l’herpès génital. Ce gel permet aussi de réduire le temps de guérison des brûlures légères (du 1er et du 2nd degré), et permet également de réduire les symptômes provoqués par le psoriasis. L’ingestion de gel d’Aloe vera semble également réduire le taux de sucre dans le sang dans les cas du diabète de type 2, et l’OMS reconnaît le latex d’Aloe vera bio comme un très bon laxatif.
Un ingrédient aux vertus cosmétiques indéniables
Le gel d’Aloe vera bio est d’autant plus connu pour ses propriétés dermocosmétiques. Et pour cause !
Non seulement il apaise les peaux irritées et aide à la cicatrisation, mais en plus sa richesse en vitamines et acides aminés et sa structure lui confèrent des vertus hydratantes et nourrissantes. L’Aloe vera pénètre la peau rapidement (4 fois plus vite que l’eau) pour activer derme, hypoderme et circulation. Enfin les propriétés purifiantes et régénérantes de son gel participent à l’élimination des cellules mortes et à la régénération cellulaire.


[Total : 2    Moyenne : 4/5]

La qualité pure de l’aloe vera bio, un facteur essentiel

Si vous dĂ©ambulez dans une quelconque boutique spĂ©cialisĂ©e un produits de santĂ© et de rĂ©gime, vous trouverez sur les rayons plusieurs marques d’Aloe Vera bio, jus ou boissons. Certaines sont conditionnĂ©es dans des bouteilles en verre transparent ou en plastique, dont le contenu ressemble Ă  de l’eau. Les Ă©tiquettes prĂ©cisent que les bouteilles contiennent de 95 Ă  100 % de pur jus d’Aloe Vera bio pure. Sur les boites de gĂ©lules, il est indiquĂ© qu’il s’agit de concentrĂ©s, avec la mention « force du jus ». Des expressions comme « pressĂ© Ă  froid », « Aloe pleine feuille », « double concentration », et mĂŞme « 50 fois plus concentrĂ© que la norme » sont aussi employĂ©es. Mais quelle est cette norme et que signifie-t-elle ?

La qualité de l’aloe vera, un facteur essentiel

La qualité de l’aloe vera, un facteur essentiel

Dans la plupart des cas, le but est de convaincre les consommateurs qu’une marque est meilleure que les autres, ou qu’elle offre le meilleur rapport qualitĂ©-prix (ce dernier point est Ă©videmment Ă  considĂ©rer avec beaucoup d’attention puisqu’il est question de la santĂ©). Certaines marques utilisent un Ă©tiquetage pour le moins fallacieux ; d’autres se rĂ©fèrent Ă  des mesures Ă©tablies par des experts, mais en dehors du contexte dans lequel elles ont Ă©tĂ© dĂ©finies et qui n’ont pas Ă©tĂ© conçues pour promouvoir la qualitĂ© pure de l’Aloe Vera bio.
Le test d’aciditĂ© est vraiment Ă  la base de l’ apprĂ©ciation de la qualitĂ© des plants d’Aloe Vera et de la rigueur des normes Ă  respecter tout au long de la production en vue de garantir que le
composant principal est bien du gel stabilisĂ© d’Aloe Vera 100 %. Ainsi doit-il en ĂŞtre de la proportion en volume de tout produit Ă  base d’Aloe Vera bio j’ai eu personnellement l’occasion d’en essayer certains dont la proportion allait de 10 Ă  96 % et je sais maintenant comment j’aurais dĂ» dĂ©penser mon argent).
Le procĂ©dĂ© de stabilisation ne doit pas recourir Ă  des produits chimiques et la puretĂ© doit ĂŞtre garantie pendant toutes les opĂ©rations jusqu’Ă  la consommation. Les produits Aloe Vera doivent contenir des polysaccharides dans une proportion allant de 1 200 Ă  2 000 mg par litre (selon le
Dr Danhof qui fixe ces limites comme nĂ©cessaires Ă  l’obtention de bons rĂ©sultats).
Le cachet authentifiant l’agrĂ©ment doit aussi figurer sur les Ă©tiquettes ; mais beaucoup de produits ne l’ont pas. On trouve Ă©galement les mots « Aloe Vera » sur des savons, des shampoings, des crèmes et des lotions en vente dans des supermarchĂ©s ou des pharmacies. Alors pourquoi choisir une marque plutĂ´t qu’une autre, et le prix est-il un facteur de qualitĂ© ?

Pourquoi la qualité pure est-elle si importante?

L’ Aloe Vera, comme toute matière vivante, tend Ă  se dĂ©composer. A dĂ©faut d’un traitement bien adaptĂ© intervenant aussitĂ´t après la rĂ©colte, il perd son potentiel et par consĂ©quent son efficacitĂ©. MalgrĂ© les prĂ©cautions prises pour le manipuler, un peu d’aloĂŻne peut pĂ©nĂ©trer dans le gel et provoquer des rĂ©actions d’allergie chez des sujets sensibles et des problèmes digestifs chez d’autres. Le gel contenu Ă  l’intĂ©rieur des feuilles est la seule partie utilisable de la plante, alors que l’aloĂŻne se trouve dans la sève jaune-rouge juste au-dessous de l’Ă©corce. Et c’est prĂ©cisĂ©ment cette aloĂŻne qui est fortement laxative et qui a un effet prĂ©judiciable au dĂ©veloppement des cellules.
Les principaux producteurs d’Aloe Vera au monde possèdent des milliers d’hectares de plantations oĂą la plante est cultivĂ©e et traitĂ©e depuis les pĂ©pinières jusqu’aux produits prĂŞts Ă  l’emploi : gel, jus, crèmes, etc… Ils respectent les normes de production les plus exigeantes et n’utilisent que les feuilles de l’Aloe (barba-domo, Miller) parvenues au stade de maturité convenable, judicieusement traitĂ©es et prĂ©servĂ©es grâce Ă  un procĂ©dĂ© brevetĂ© de stabilisation.
D’autres entreprises sous-traitent la culture de l’Aloe Vera Ă  des plantations indĂ©pendantes qui se conforment Ă  des spĂ©cifications très prĂ©cises dans le cadre de techniques agricoles organiques.
Ainsi a-t-on la certitude qu’aucun produit chimique n’est utilisĂ© au dĂ©triment de la puretĂ© du produit fini et de ses propriĂ©tĂ©s favorables Ă  la santĂ©.
Certains petits fournisseurs d’Aloe Vera doivent acheter leurs matières premières — et parfois mĂŞme leurs produits finis — sans trop de garantie. Le gel risque alors de provenir de feuilles dont l’état de fraĂ®cheur n’est pas le mĂŞme que lors de la rĂ©colte. Il est plus que probable qu’il aura perdu une bonne partie de son potentiel, soit par oxydation (qui entraĂ®ne la dĂ©composition), soit en raison de l’emploi d’un procĂ©dĂ© de conservation inadaptĂ© — avec utilisation de produits chimiques et non d’additifs naturels —, ou encore du fait de la surchauffe en cours de production qui dĂ©truit de nombreux composants nutritifs (enzymes, acides aminĂ©s, vitamines et minĂ©raux) et dĂ©grade les propriĂ©tĂ©s bienfaisantes pour la santĂ©.
Pour ĂŞtre efficace, l’Aloe Vera doit ĂŞtre « biologiquement vivant ». Un procĂ©dĂ© de stabilisation respectant cette vie est donc essentiel. Les meilleures entreprises se conforment rigoureusement aux normes, dans les conditions des « salles blanches », en vue de garantir l’ indispensable niveau de qualitĂ©, et chaque lot est testĂ© selon le respect strict de procĂ©dures bien Ă©tablies.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

C’est lĂ  sans doute la plus extraordinaire propriĂ©tĂ© du gel de l’ Aloe Vera bio qui, de lui-mĂŞme, agit de façon appropriĂ©e selon les spĂ©cificitĂ©s des situations et celles des individus qui rĂ©agissent si diversement et de manière surprenante.

Ayant pris, par exemple, du gel d’Aloe Vera bio pour soigner leur asthme, ou leur arthrite, ils se sont aperçus que leurs gencives cessaient de saigner, ou que l’Ă©tat de leur peau s’amĂ©liorait.

 Aleo vera, et son pourvoir d’adaptation

Aleo vera, et son pourvoir d’adaptation

Après cette Ă©vocation de quelques-unes des Ă©tonnantes propriĂ©tĂ©s de cette plante apparemment miraculeuse, on pourrait aussi ajouter qu’elle peut contribuer Ă  maintenir en bon
état le foie et les reins, et même à rétablir les dysfonctionnements hépatiques. Citons encore les
effets bĂ©nĂ©fiques ressentis par les diabĂ©tiques Ă  la suite d’une rĂ©duction de la proportion de sucre dans le sang et a la remise en ordre du mĂ©canisme naturel de sa libĂ©ration. Il m’ est pĂ©nible de devoir tĂ©moigner que toutes les recherches ayant abouti Ă  ces dĂ©couvertes, furent menĂ©es dans d’autres pays que le Royaume-Uni. Peut-ĂŞtre peut-on l’expliquer en rappelant que le gel d’Aloe Vera bio, au regard des conditions requises pour les essais, est pour nous très nouveau et que, dans leur grande majoritĂ©, les praticiens de la mĂ©decine conventionnelle n’ont pas voulu s’y consacrer, ou encore sont restĂ©s sceptiques Ă  propos de l’indĂ©pendance de telles recherches.

Pour conclure, il faut savoir que le gel buvable d’Aloe Vera a fait rĂ©cemment l’objet d’essais cliniques de la part de vĂ©tĂ©rinaires très influents au Royaume-Uni, pour le traitement de syndromes post-viraux chez les chevaux et que les rĂ©sultats très positifs de ces essais ont Ă©tĂ© publiĂ©s dans le Veterinary Times en septembre 1996.


[Total : 138    Moyenne : 3.1/5]

L’aloé vera bio est une plante vivace qui appartient à l’espèce d’aloès et cette plante est originaire de la Péninsule arabique mais aussi d’Afrique orientale, elle est cultivée également dans des pays chauds situés en bord de Méditerranée, en Afrique du Nord, aux îles Canaries ou encore au Cap-Vert.

 

Comment entretenir une plante d'aloe vera ?

Comment entretenir une plante d’aloe vera ?

Afin de conserver au mieux un aloé vera, il est important de respecter certaines règles liées à son entretien et cela concerne notamment son emplacement qui peut être à l’extérieur durant la période estivale et il devra être particulièrement lumineux et exposé en plein soleil alors que l’hivernage devra se faire obligatoirement à l’intérieur et de préférence dans une véranda exposée au rayons du soleil en évitant le gel qui peut être fatal à cette plante.

L’aloé vera bio ne supporte pas les excès d’eau et c’est pourquoi, il est recommandé de ne l’arroser que modérément et lorsque le substrat est bien sec, il reste conseillé de mettre la plante à l’abri en cas de fortes pluies ou de périodes d’humidité.

L’aloé vera bio n’a pas réellement besoin d’engrais mais lorsque cela s’avère vraiment nécessaire, il est conseillé de s’orienter vers un engrais complet et équilibré et de préférence bio dont les doses conseillées devront être diminuées de moitié.

Lorsque la plante devient trop grande, il ne faut pas hésiter à la rempoter dans un pot plus grand mais pas trop non plus, il faut également vérifier fréquemment si la plante n’est pas atteinte par des parasites ou des maladies afin de la traiter en conséquence.


[Total : 5    Moyenne : 3/5]

Aloé véra facteur de jouvence, veritable anti-âge

Aloé véra facteur de jouvence

Aloé véra facteur de jouvence

Suite aux travaux qu’il a menĂ©s pour dĂ©couvrir le secret du pouvoir de rajeunissement de l’Aloe Vera, le docteur Danhof a dĂ©couvert que la plante avait la propriĂ©tĂ© d’accroitre de 6 Ă  8 fois la vitesse de production des cellules de fibroplaste.
Ces cellules, situĂ©es dans le derme, sont responsables de la fabrication du collagène, cette protĂ©ine qui entretient la peau et lui garde sa fermetĂ© et sa souplesse. Qu’il soit question de l’exposition au soleil, ou du processus normal de vieillissement, les fibroplastes ralentissent leur production de collagène. Lorsque nous prenons de l’âge, la qualitĂ© du collagène s’amenuise et les rides s’approfondissent. Or, le docteur Danhof a constatĂ© que non seulement l’Aloe Vera amĂ©liorait la structure des cellules de fibroplaste, mais qu’il accĂ©lĂ©rait aussi le processus de fabrication du collagène. Une fois encore, la clĂ© rĂ©side dans la prĂ©sence des polysaccharides et dans leur propriĂ©tĂ© Ă  fixer l’eau. Beaucoup de produits qui promettent un rajeunissement de la peau, ne l’hydratent que temporairement ; ils ne stimulent pas la production de collagène et les rides faciales ont tendance Ă  persister.
La production de collagène n’est pas la seule contribution de l’Aloe Vera Ă  la lutte contre le vieillissement. Quand on prend de l’âge, on voit souvent apparaĂ®tre des taches sur les mains dont l’origine est interne (processus chimique complexe), mais aussi externe, telle l’exposition au soleil. Or la feuille d’Aloe Vera contient un agent bloquant puissant, capable d’inverser ce processus en fournissant Ă  la peau, au niveau des cellules, les composants nĂ©cessaires Ă  sa vitalitĂ©, Ă  sa souplesse, Ă  sa douceur. Le docteur a expĂ©rimentĂ© les effets de l’Aloe Vera sur ses propres mains: chaque jour, il a procĂ©dĂ© Ă  des applications sur une de ses mains (toujours la mĂŞme) et a constatĂ© une diffĂ©rence surprenante : la main non traitĂ©e comportait de nombreuses taches et l’autre, aucune !