[Total : 8    Moyenne : 3.6/5]

Morinda citrifolia (fruit et arbre Noni) est une plante Ă  feuilles persistantes qui a Ă©tĂ© utilisĂ©e par l’humanitĂ© Ă  la fois comme nourriture et comme mĂ©decine depuis des millĂ©naires.

Croissant dans diverses parties du monde, y compris en Afrique, en Asie, en Australie et dans les AmĂ©riques, la plus ancienne rĂ©fĂ©rence Ă  cette plante en tant que mĂ©decine, remonte Ă  plusieurs milliers d’annĂ©es en Inde, dans des textes anciens sanscrit de mĂ©decine ayurvĂ©dique .

La plante a Ă©tĂ© importĂ©e en PolynĂ©sie par la migration de colons en provenance de l’Est devenus sĂ©dentaires, et a Ă©tĂ© utilisĂ©e par la population polynĂ©sienne pour traiter une grande variĂ©tĂ© de troubles de santĂ©, pendant plus de 2000 ans. NĂ©anmoins, ce n’est que rĂ©cemment que ses composants thĂ©rapeutiques actifs ont Ă©tĂ© identifiĂ©s et que son action cicatrisante et guĂ©rissante(mĂ©dicinale) commence Ă  ĂŞtre expliquĂ©e. Le jus de Noni le plus bĂ©nĂ©fique est issu d’une culture biologique dans des sols volcaniques ,libres de pollution .

Le Noni purifie le sang et régénère les cellules endommagées

Le Noni purifie le sang et régénère les cellules endommagées

(les)DiffĂ©rentes recherches suggèrent que la prise rĂ©gulière du jus de Noni agit simultanĂ©ment, en purifiant le sang, en stimulant le système immunitaire, en rĂ©gulant la fonction des cellules et en regĂ©nĂ©rant les cellules endommagĂ©es. Le jus de Noni est un antibiotique, un anti-inflammatoire, un dĂ©congestionnant et un analgĂ©sique. Il peut aider Ă  restaurer et Ă  rĂ©glementer l’Ă©quilibre du pH de l’organisme, la capacitĂ© d’assimiler les nutriments, la pression artĂ©rielle et le taux de cholestĂ©rol, ainsi que le système endocrinien, en particulier pinĂ©ale, thyroĂŻde et l’activitĂ© du thymus.

Certains des phyto-nutriments essentiels qui sont contenus dans le jus de Noni, fournissent l’apport nutritionnel aux cellules, tissus et organes afin de lutter contre les radicaux libres, Ă  Ă©viter les maladies et Ă©ventuellement attĂ©nuer ou corriger les effets du vieillissement et de la pollution.

Ils sont les suivants:

-Polysaccharides: influence de l’activitĂ© anti-cancer au niveau molĂ©culaire

-SĂ©lĂ©nium: antioxydant prĂ©serve l’élasticitĂ© de la peau, augmente le flux d’oxygène vers le cĹ“ur; peut inhiber la coagulation sanguine et l’hypertension

-Damnacanthol: antiseptique et antibactĂ©rien chimiques stimulent la rĂ©ponse immunitaire au cancer par l’activation des cellules T.

-Glycosides: les composés qui préviennent le cancer et éliminer les radicaux libres

-Scopolamine: anti-inflammatoires, antihistaminique, antifongiques et antibactérien; aide à stimuler la sérotonine. Est également un vasodilatateur, abaisse la pression artérielle, se lie à la mélatonine, et aide à réguler le sommeil, la faim et la température du corps

-Terpène: rajeunit les cellules, débarrasse le corps des toxines.

-Limonène: composé anti cancer.


[Total : 28    Moyenne : 3.5/5]

Noni ou Morinda citrifolia, est un petit arbuste Ă  feuilles persistantes qui pousse dans les rĂ©gions tropicales de l’ocĂ©an Pacifique.

Les extraits des feuilles et des fruits de la plante de noni ont Ă©tĂ© faites dans des capsules, des comprimĂ©s et des thĂ©s. Ils sont utilisĂ©s pour une variĂ©tĂ© de fins mĂ©dicinales. Noni produits sont gĂ©nĂ©ralement sans danger Ă  utiliser. Cependant, la plupart des produits de noni sont riches en potassium, et donc peut ĂŞtre nocif pour les patients insuffisants rĂ©naux. Consultez un mĂ©decin avant d’utiliser le jus de noni pour une santĂ© condition.

Propriétés antioxydantes de la feuille de noni

Propriétés antioxydantes de la feuille de noni

Traitement du cancer
Bien que, l’efficacitĂ© du traitement de noni n’a pas Ă©tĂ© dĂ©montrĂ©e cliniquement, extraits de plantes noni ont montrĂ© anti-tumorale et les propriĂ©tĂ©s antioxydantes du Centre laboratory.The national pour la mĂ©decine complĂ©mentaire et alternative est le financement des projets de recherche pour prouver les propriĂ©tĂ©s anti-cancer d’extraits de noni . Jusque-lĂ , des extraits de noni devrait ĂŞtre utilisĂ© que sous la supervision d’un mĂ©decin.
Santé du foie
Selon une Ă©tude publiĂ©e dans le Novembre Ă©dition 2008 de la revue “Les aliments vĂ©gĂ©taux pour la nutrition humaine,« jus de noni peut protĂ©ger le foie contre les effets nocifs des toxines extrinsèque par une rĂ©ponse inflammatoire inhibant et en supprimant l’activitĂ© des enzymes du foie. Bien que, les effets secondaires majeurs n’ont pas Ă©tĂ© rapportĂ©s, il est prĂ©fĂ©rable de parler Ă  un professionnel de la santĂ© avant d’utiliser des extraits de noni et de jus.
Infections
Extraits Ă  l’Ă©thanol des feuilles de noni peut induire une paralysie et la mort de l’homme vers nĂ©matodes parasitaires. Extraits de feuilles de noni sont Ă©galement presque aussi efficace que la rifampicine pour inhiber la croissance des bactĂ©ries de la tuberculose, selon un article publiĂ© en DĂ©cembre 2002 de la revue «Acta Pharmacologica Sinica.” Un autre article publiĂ© dans le 2006, numĂ©ro 3 de la «American Journal of MĂ©decine chinoise», dĂ©clare que les extraits de noni peut offrir des avantages thĂ©rapeutiques aux patients souffrant de Candida et d’autres infections fongiques en inhibant la croissance des champignons. La plupart de ces rĂ©sultats, cependant, ont Ă©tĂ© dĂ©montrĂ©es dans le seul laboratoire et les donnĂ©es cliniques dĂ©montrant l’activitĂ© antimicrobienne des feuilles de noni est absente. Extraits de noni, par consĂ©quent, ne peut pas substituer les mĂ©dicaments sur ordonnance.
Artériosclérose
Extraits de noni peut aussi aider Ă  prĂ©venir l’artĂ©riosclĂ©rose en empĂŞchant l’oxydation des lipoprotĂ©ines, ce qui conduit Ă  la formation de blocs dans les artères. Les propriĂ©tĂ©s antioxydantes des feuilles de noni peut Ă©galement protĂ©ger les cellules du cĹ“ur contre les dommages des radicaux libres mĂ©diation, favorisant ainsi un cĹ“ur sain. Il est cependant mieux, de consulter un mĂ©decin avant d’utiliser des feuilles de noni pour la santĂ© cardiovasculaire.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Histoire et origine du fruit de noni bio

Aujourd’hui appelĂ© la reine de la famille des rubiacĂ©es, le noni est une plante sacrĂ© chez les polynĂ©siens. Cette plante que l’on trouvait Ă  l’origine en Inde et dans les rĂ©gions limitrophes s’est finalement implantĂ©e dans la pacifique Sud.
On suppose que des immigrants venus des Ă®les Marquises ont transportĂ© la plante avec eux. Pendant plus de deux millĂ©naires, les guĂ©risseurs insulaires ont utilisĂ© toutes les parties du noni (les feuilles, les racines, l’Ă©corce, les fleurs et le fruit) pour traiter une myriade de maladies.

Noni bio

Noni bio

RespectĂ© et rĂ©vĂ©rĂ© pour ses fabuleuses vertus mĂ©dicinales, le noni accĂ©lère le processus de guĂ©rison au point que les peuples insulaires lui prĂŞtaient un pouvoir magique. Nous avons la preuve que les anciennes peuplades polynĂ©siennes utilisaient non seulement le noni comme colorant de textile et comme aliment, mais aussi comme mĂ©dicament. On pense que les soldats qui se trouvaient en garnison en PolynĂ©sie durant la Deuxième Guerre mondiale ont suivi les conseils des insulaires et ont consommĂ© du noni bio afin d’accroĂ®tre leur endurance et assurer leur subsistance.
Abondant Ă  l’Ă©tat sauvage dans les fourrĂ©s et les forĂŞts de la Malaisie et de la PolynĂ©sie, ainsi que dans les rĂ©gions faiblement montagneuses des Philippines, le noni bio fait Ă©galement l’objet de culture partout dans le Pacifique Sud depuis des siècles. Le noni bio pousse Ă  l’Ă©tat sauvage sous le climat propice et luxuriant de ces Ă®les, et il produit continuellement des fruits, ce qui permet plusieurs rĂ©coltes par annĂ©e.
Le noni bio est depuis très longtemps utilisĂ© Ă  des fins thĂ©rapeutiques dans toutes ces rĂ©gions. C’est sans doute la plante mĂ©dicinale qui Ă©tait la plus couramment employĂ©e avant la venue des EuropĂ©ens dans cette partie du globe. On estime que l’utilisation du noni Ă  HawaĂŻ remonte Ă  l’Ă©poque oĂą, bien avant l’ère du christianisme, les insulaires se dĂ©plaçaient d’une Ă®le Ă  l’autre Ă  bord de pirogues pour fonder de nouvelles colonies. Ses graines rĂ©sistantes, capables de flotter, ont Ă©galement dĂ» contribuer Ă  sa dissĂ©mination sur l’en-semblĂ© du littoral marin du Pacifique Sud.
Le noni est aussi largement utilisĂ© dans les Ă®les Tonga, oĂą il pousse en abondance. Des manuscrits anciens transmis de gĂ©nĂ©ration en gĂ©nĂ©ration dĂ©crivent les multiples applications de cette plante, qui Ă©taient loin d’ĂŞtre strictement alimentaires. De plus, des recherches historiques ont dĂ©montrĂ© que certains des premiers pionniers qui se sont Ă©tablis Ă  HawaĂŻ venaient probablment de Thahiti.
C’est ainsi que leurs connaissances des herbes se sont rĂ©pandues dans les Ă®les se trouvant plus au nord.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La nature du noni bio, description du fruit de noni et de son arbre.

La nature du noni bio antioxydant

La nature du noni bio antioxydant

Nom scientifique: Morinda citrifolia
Appellations courantes: Mûrier indien (Inde), nonu (Samoa et Tonga), nono (Tahiti et Raratonga), arbuste fruitier polynésien, arbre calmant (Caraïbes), lada (Guam), mengkudo (Malaisie), nhau (Asie du Sud-Est), grand morinda (Viêt-nam), fruit fromager (Australie), kura (Fiji) et bumbo (Afrique).
Parties utilisĂ©es: l’Ă©corce, les feuilles, les fleurs, le fruit, les racines et les graines.
Aspect physique: Le noni est un arbre de petite taille aux branches rigides Ă  texture grossière garnies de feuilles persistantes, sombres, ovales et lustrĂ©es. Il peut atteindre une hauteur de six mètres et produit des grappes de petites fleurs blanches odorantes. D’abord vert, son fruit tourne au jaune et puis devient d’un blanc crème.
Ă€ maturitĂ©, sa texture est charnue et quelque peu gĂ©latineuse et il ressemble Ă  un fruit d’arbre Ă  pain (artocarpe) ou Ă  une petite pomme de terre. Sa chair est typiquement amère et il dĂ©gage une odeur caractĂ©ristique et plutĂ´t dĂ©sagrĂ©able lorsqu’il est complètement mĂ»r. Le fruit produit des graines lĂ©gères qui peuvent flotter pendant des mois sur l’ocĂ©an, ce qui lui permet de se rĂ©pandre dans des rĂ©gions cĂ´tières très Ă©loignĂ©es les unes des. autres.
Le noni bio appartient Ă  la famille des rubiacĂ©es qui renferme environ 80 espèces, dont 20 sont reconnues pour leur valeur Ă©conomique ou autres avantages. Le noni se dĂ©marque par sa polyvalence et sa rĂ©sistance. Il rĂ©ussit Ă  s’implanter dans divers environnements, que le sol soit fertile ou sablonneux, ou encore rocailleux.
Habitat: Le noni bio est prĂ©sent sur la plupart des Ă®les du Pacifique Sud, en Malaisie, dans les Antilles, en IndonĂ©sie’, aux Philippines, Ă  Taiwan, au ViĂŞt-narn, en Inde, en Afrique, en Australie et sur l’île de Guam.
CaractĂ©ristiques: AnalgĂ©sique, antibactĂ©rien, anticongestif, anti-inflammatoire, antioxydant, astringent, Ă©purateur sanguin, laxatif, rĂ©duit l’hypertension artĂ©rielle, normalise l’Ă©coulement menstruel, sĂ©datif, adoucit la peau, tonique.