Boutique Biologiquement.comPropriétés curatives de l’Aloe vera

  Posté par aloes       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les Propriétés et les bienfaits curatifs de l’Aloe vera bio

 

Propriétés curatives de l'Aloe vera
Propriétés curatives de l’Aloe vera

A première vue, les propriétés thérapeutiques de l’Aloe Vera semblent presque incroyables. Cela ressemble, dans une sorte de raccourci du temps, à la lecture d’un catalogue en désordre, de prétentions de toutes sortes annoncées par quelque bonimenteur enthousiaste vendant de l’huile de serpent à la fin du XIXe siècle. Nombreux sont ceux qui se demandent comment une simple plante peut offrir une telle gamme d’effets bénéfiques, comment l’Aloe Vera serait l’un des agents de détoxification les plus efficaces, un puissant stimulant du système immunitaire, un anti-inflammatoire, un analgésique, un stimulant de la croissance des cellules, un accélérateur de la cicatrisation des tissus, un antiseptique, une source très riche en substances nutritives, une aide à la digestion et tout cela, simultanément ?
Selon le docteur Bruce Hedendal, du Centre de Chiropraxie et de Nutrition Hedendal, spécialiste américain de premier plan, la clé du pouvoir de l’Aloe Vera réside en ce que la plante est une source très riche en mucopolysaccharides (sucres à longue chaine MPS), aussi vitaux pour l’organisme que des briques pour une maison. On les trouve normalement dans toutes les cellules du corps humain car nous les avons fabriqués au cours des dix premières années de notre vie. Par la suite, nous devons nous connecter à des sources extérieures, et à cet égard, peu de plantes aussi riches que l’Aloe Vera.
Que font donc ces MPS ? Quelles fonctions remplissent-ils dans l’organisme ? Fournissent-ils une sorte de lubrification pour nos articulations ? Tapissent-ils le côlon, évitant ainsi le retour des toxiques ? Ou encore, parmi d’autres effets bénéfiques, forment-ils une barrière contre l’invasion des cellules par les microbes ?

Acemannan
L’Aloe Vera est tout spécialement riche en acemannan, muco-polysaccharide récemment isolé par une entreprise américaine, les Laboratoires Carrington. Plutôt qu’en le surmenant, l’acemannan opère en interaction avec le système immunitaire. C’est un i) puissant stimulant des macrophages (les globules blancs qui déduisent les bactéries, les cellules des tumeurs, et ainsi de suite) quand il s’agit de produire des agents immunitaires comme l’interléron ou l’interleukine. Lors de la 3e conférence internationale sur les recherches antivirales, à Bruxelles, un rapport fut présenté, indiquant qu’on avait découvert que l’acamannan agissait sur les sarcomes des souris comme inhibiteur de croissance. Il avait été également testé sur des chats souffrant de leucémie féline ; 80 % des animaux ainsi traités avaient guéri, soit une complète inversion des statistiques antérieures.
Ces recherches se traduisirent en 1991 par l’approbation par le Ministère de l’Agriculture des États-Unis, de l’usage de l’acemannan dans le traitement des fibrosarcomes chez les chiens et les chats. ll n’existait auparavant aucun traitement efficace de ce cancer. Soumis à l’acamannan, les tissus cancéreux sont en quelque sorte enrobés, la tumeur est tuée, et son ablation par voie chirurgicale est largement facilitée.
Ce mécanisme unique en son genre, associé à une action antivirale directe, peut fournir une explication des potentialités de l’Aloe Vera bio quand il s’agit de soigner un éventail très large d’affections et de maladies chez les hommes et les animaux.
Qu’on le croit ou non, les bienfaits de l’Aloe Vera, tels qu’ils sont décrits ci-après, ont été testés, démontrés et certifiés, dans le monde entier, par des praticiens des thérapies alternatives et conventionnelles, et par des profanes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *