Boutique Biologiquement.comAloé véra facteur de jouvence

  Posté par aloes       Laisser un commentaire
[Total : 8    Moyenne : 3.3/5]

Aloé véra facteur de jouvence, veritable anti-âge

Aloé véra facteur de jouvence
Aloé véra facteur de jouvence

Suite aux travaux qu’il a menés pour découvrir le secret du pouvoir de rajeunissement de l’Aloe Vera, le docteur Danhof a découvert que la plante avait la propriété d’accroitre de 6 à 8 fois la vitesse de production des cellules de fibroplaste.
Ces cellules, situées dans le derme, sont responsables de la fabrication du collagène, cette protéine qui entretient la peau et lui garde sa fermeté et sa souplesse. Qu’il soit question de l’exposition au soleil, ou du processus normal de vieillissement, les fibroplastes ralentissent leur production de collagène. Lorsque nous prenons de l’âge, la qualité du collagène s’amenuise et les rides s’approfondissent. Or, le docteur Danhof a constaté que non seulement l’Aloe Vera améliorait la structure des cellules de fibroplaste, mais qu’il accélérait aussi le processus de fabrication du collagène. Une fois encore, la clé réside dans la présence des polysaccharides et dans leur propriété à fixer l’eau. Beaucoup de produits qui promettent un rajeunissement de la peau, ne l’hydratent que temporairement ; ils ne stimulent pas la production de collagène et les rides faciales ont tendance à persister.
La production de collagène n’est pas la seule contribution de l’Aloe Vera à la lutte contre le vieillissement. Quand on prend de l’âge, on voit souvent apparaître des taches sur les mains dont l’origine est interne (processus chimique complexe), mais aussi externe, telle l’exposition au soleil. Or la feuille d’Aloe Vera contient un agent bloquant puissant, capable d’inverser ce processus en fournissant à la peau, au niveau des cellules, les composants nécessaires à sa vitalité, à sa souplesse, à sa douceur. Le docteur a expérimenté les effets de l’Aloe Vera sur ses propres mains: chaque jour, il a procédé à des applications sur une de ses mains (toujours la même) et a constaté une différence surprenante : la main non traitée comportait de nombreuses taches et l’autre, aucune !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *