Boutique Biologiquement.comFeuille Aloe vera anti-inflammatoire agent cicatrisant

  Posté par aloes       Laisser un commentaire
[Total : 10    Moyenne : 2.9/5]

Feuille Aloe vera anti-inflammatoire agent cicatrisant

La feuille d’Aloe Vera bio est très généralement utilisé dans le traitement des d’ostéoarthrite et d’arthrite rhumatoïde en raison de son lion de type stéroïdienne sans effets secondaires. Il peut aussi hure les rougeurs, douleurs et enflures, liées aux entorses, luxures, tendinites et contusions. J’ai fait allusion dans mon introduction, à mon expérience personnelle du traitement des coups de soleil. Dans son livre « Herbu! Medecine : The Natural Way Io Get Well and Stand Well », Dian Dincin Buchman suggère son usage en cas de brûlures, piqûres d’insectes, acné et cloques (telles provoquées par le sumac vénéneux). En fait, les éruptions (le toutes sortes se trouvent calmées par une application de gel de feuille l’Aloe Vera sur la partie enflammée.

Feuille Aloe vera anti-inflammatoire agent cicatrisant
Feuille Aloe vera anti-inflammatoire agent cicatrisant

Agent cicatrisant
Nous avons déjà examiné la faculté de la feuille d’Aloe Vera bio à régénérer les cellules, ce qui en fait un puissant agent pour la cicatrisation de toutes espèces de blessures, tant internes qu’externes. Le docteur Danhof observe qu’il peut accélérer la consolidation des fractures osseuses en stimulant la coopération du calcium et du phosphore — deux minéraux essentiels à la croissance et à la solidité des os —. L’Aloe Vera bio, on le sait, régénère les tissus de la peau, huit fois plus vite que la normale. En tant qu’antiseptique, antibiotique et bactéricide naturel, il peut guérir tout un ensemble d’infections, y compris celles d’origines fongiques. Le professeur Pietroni, dans The Family Guide to Alternative Health Care plaide pour son usage contre le pied d’athlète, la teigne, le muguet et les vulvites. Quant à Ross Trattler, auteur de Beffer Health through Natural Healing, il le recommande pour soigner les verrues et les hémorroïdes, sans oublier les vers intestinaux. Dian Buchman, déjà citée, a constaté l’efficacité de l’Aloe Vera pour adoucir et éliminer les indurations sur les pieds, les mains et les coudes.

Boutique Biologiquement.comHistoire du noni

  Posté par aloes       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Histoire et origine du fruit de noni bio

Aujourd’hui appelé la reine de la famille des rubiacées, le noni est une plante sacré chez les polynésiens. Cette plante que l’on trouvait à l’origine en Inde et dans les régions limitrophes s’est finalement implantée dans la pacifique Sud.
On suppose que des immigrants venus des îles Marquises ont transporté la plante avec eux. Pendant plus de deux millénaires, les guérisseurs insulaires ont utilisé toutes les parties du noni (les feuilles, les racines, l’écorce, les fleurs et le fruit) pour traiter une myriade de maladies.

Noni bio
Noni bio

Respecté et révéré pour ses fabuleuses vertus médicinales, le noni accélère le processus de guérison au point que les peuples insulaires lui prêtaient un pouvoir magique. Nous avons la preuve que les anciennes peuplades polynésiennes utilisaient non seulement le noni comme colorant de textile et comme aliment, mais aussi comme médicament. On pense que les soldats qui se trouvaient en garnison en Polynésie durant la Deuxième Guerre mondiale ont suivi les conseils des insulaires et ont consommé du noni bio afin d’accroître leur endurance et assurer leur subsistance.
Abondant à l’état sauvage dans les fourrés et les forêts de la Malaisie et de la Polynésie, ainsi que dans les régions faiblement montagneuses des Philippines, le noni bio fait également l’objet de culture partout dans le Pacifique Sud depuis des siècles. Le noni bio pousse à l’état sauvage sous le climat propice et luxuriant de ces îles, et il produit continuellement des fruits, ce qui permet plusieurs récoltes par année.
Le noni bio est depuis très longtemps utilisé à des fins thérapeutiques dans toutes ces régions. C’est sans doute la plante médicinale qui était la plus couramment employée avant la venue des Européens dans cette partie du globe. On estime que l’utilisation du noni à Hawaï remonte à l’époque où, bien avant l’ère du christianisme, les insulaires se déplaçaient d’une île à l’autre à bord de pirogues pour fonder de nouvelles colonies. Ses graines résistantes, capables de flotter, ont également dû contribuer à sa dissémination sur l’en-semblé du littoral marin du Pacifique Sud.
Le noni est aussi largement utilisé dans les îles Tonga, où il pousse en abondance. Des manuscrits anciens transmis de génération en génération décrivent les multiples applications de cette plante, qui étaient loin d’être strictement alimentaires. De plus, des recherches historiques ont démontré que certains des premiers pionniers qui se sont établis à Hawaï venaient probablment de Thahiti.
C’est ainsi que leurs connaissances des herbes se sont répandues dans les îles se trouvant plus au nord.

Boutique Biologiquement.comApplications thérapeutiques noni

  Posté par aloes       1 commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Applications thérapeutiques fruit noni bio
Voici un aperçu des applications ancestrales et contemporaines du Morinda citrifolia:

Applications thérapeutiques noni
Applications thérapeutiques noni

menstruations anormales
abcès*
acné/furoncles
post-partum”
arthrite*
dorsalgie, maux de reins*
septicémie (empoisonnement du sang) brûlures/piqûres d’insectes
syndrome de fatigue chronique*
constipation toux/infections pulmonaires*
rhume/grippe*
diabète de type 2*
dépression*
otalgie (douleur aux oreilles)
diarrhée*
fièvre*
troubles oculaires*
goutte
fibromyalgie
céphalées (maux de tête)
maladie des gencives/douleur”
hernies diaphragmatiques*
affection du coeur*
faiblesse immunitaire*
hypertension artérielle*
insomnie*
infections*
jaunisse
parasites intestinaux*
maladie du foie
douleur articulaire/musculaire”
carences nutritionnelles”
microbes*
rhumatisme
douleur, aiguë ou chronique
angine, mal de gorge*
problèmes cutanés*
accident cérébrovasculaire*
gastralgie (douleur à l’estomac)*
thyroïdite*
candidose (muguet)
tuberculose*
odontalgie (maux de dents)
ulcères
tumeurs cancéreuses*
plaies/fractures*
troubles urinaires*

*Indique les applications qui sont actuellement appuyées par la recherche scientifique.

Boutique Biologiquement.comLa nature du noni

  Posté par aloes       1 commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La nature du noni bio, description du fruit de noni et de son arbre.

La nature du noni bio antioxydant
La nature du noni bio antioxydant

Nom scientifique: Morinda citrifolia
Appellations courantes: Mûrier indien (Inde), nonu (Samoa et Tonga), nono (Tahiti et Raratonga), arbuste fruitier polynésien, arbre calmant (Caraïbes), lada (Guam), mengkudo (Malaisie), nhau (Asie du Sud-Est), grand morinda (Viêt-nam), fruit fromager (Australie), kura (Fiji) et bumbo (Afrique).
Parties utilisées: l’écorce, les feuilles, les fleurs, le fruit, les racines et les graines.
Aspect physique: Le noni est un arbre de petite taille aux branches rigides à texture grossière garnies de feuilles persistantes, sombres, ovales et lustrées. Il peut atteindre une hauteur de six mètres et produit des grappes de petites fleurs blanches odorantes. D’abord vert, son fruit tourne au jaune et puis devient d’un blanc crème.
À maturité, sa texture est charnue et quelque peu gélatineuse et il ressemble à un fruit d’arbre à pain (artocarpe) ou à une petite pomme de terre. Sa chair est typiquement amère et il dégage une odeur caractéristique et plutôt désagréable lorsqu’il est complètement mûr. Le fruit produit des graines légères qui peuvent flotter pendant des mois sur l’océan, ce qui lui permet de se répandre dans des régions côtières très éloignées les unes des. autres.
Le noni bio appartient à la famille des rubiacées qui renferme environ 80 espèces, dont 20 sont reconnues pour leur valeur économique ou autres avantages. Le noni se démarque par sa polyvalence et sa résistance. Il réussit à s’implanter dans divers environnements, que le sol soit fertile ou sablonneux, ou encore rocailleux.
Habitat: Le noni bio est présent sur la plupart des îles du Pacifique Sud, en Malaisie, dans les Antilles, en Indonésie’, aux Philippines, à Taiwan, au Viêt-narn, en Inde, en Afrique, en Australie et sur l’île de Guam.
Caractéristiques: Analgésique, antibactérien, anticongestif, anti-inflammatoire, antioxydant, astringent, épurateur sanguin, laxatif, réduit l’hypertension artérielle, normalise l’écoulement menstruel, sédatif, adoucit la peau, tonique.

Boutique Biologiquement.comFeuille d’aloe vera, cancers et système immunitaire

  Posté par aloes       Laisser un commentaire
[Total : 5    Moyenne : 2.2/5]

Feuille d’aloe vera, cancers et système immunitaire

Des résultats encourageants ont été obtenus en traitant à l’Aloe Vera des animaux atteints de cancers. Il semblerait que la plante puisse aussi jouer un rôle dans les traitements des cancers chez les humains. Le docteur Danhof rapporte que la feuille d’Aloe Vera pourrait entrainer le déblocage du facteur Alpha de nécroses tumorales. Une étude menée par le département d’épidémiologie de l’Université d’Okinawa, au Japon, a mis en évidence l’apport de prises quotidiennes d’Aloe Vera dans la prévention de la survenance du cancer du poumon chez les fumeurs.

Feuille d’aloe vera, cancers et système immunitaire
Feuille d’aloe vera, cancers et système immunitaire

D’une manière générale, la feuille d’Aloe Vera peut avoir un effet remarquable sur le système immunitaire en tant que stimulant, soutien et régulateur. Plus spécifiquement, son intérêt pour les malades du Sida se situe dans son influence positive sur l’équilibre des lymphocytes T et B. Est également reconnu son effet protecteur sur la fonction immunitaire de la peau, face à l’agression des ultras violets. A cet égard, une étude menée dans le cadre de la M. D. Anderson Clinique du centre médical de Houston, au Texas, prend en compte les effets d’une exposition de la peau aux radiations UV et reconnait que l’application de gel de feuille d’Aloe Vera sur la peau, avant les tests, protège complètement les cellules immunisées.

Boutique Biologiquement.comProblèmes cardiaques et Aloe vera

  Posté par aloes       3 commentaires
[Total : 3    Moyenne : 2.3/5]

Problèmes cardiaques et l’Aloe vera bio

Problèmes cardiaques et Aloe vera
Problèmes cardiaques et Aloe vera

Le docteur Danhof à découvert que les sels d’isocitrate de calcium contenus dans l’Aloe Vera bio pouvaient aider les personnes souffrant d’affections cardiaques ou ayant des antécédents familiaux de cette nature. Face à ces situations à risques, il recommande de boire quotidiennement du jus d’Alpe Vera. Sa découverte a été confirmée par d’autres chercheurs : en 1984, lors du congrès annuel de l’American College of Angiology et de l’International College of Angiology, le Dr O. P. Agarwal a présenté une communication qui s’appuyait sur les résultats d’une étude menée pendant 5 ans auprès de 5 000 personnes souffrant d’angine de poitrine. Un complément de régime associant des cosses d’isabgol et l’Aloe Vera bio s’est traduit par une diminution sensible de cholestérol et de la fréquence des crises. Au bout de 5 ans, tous les patients étaient en vie et ne présentaient aucune séquelle due à des effets secondaires.
D’autres études ont montré que des prises quotidiennes d’Aloe Vera bio pouvaient entraîner en quelques semaines une baisse du taux de cholestérol dans le sang de 12 à 14 points et une diminution de la pression artérielle. L’explication de ces effets bénéfiques n’est pas encore connue, mais les recherches progressent.

Boutique Biologiquement.comFonctions digestives et feuiles d’Aloe vera

  Posté par aloes       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 2.7/5]

Fonctions digestives améliorées par le jus de feuilles d’Aloe vera Aloes bio

Fonctions digestives améliorées par l’Aloe vera Aloes
Fonctions digestives améliorées par l’Aloe vera Aloes

Le docteur Ivan Danhof, autorité de renommée mondiale le jus d’Aloe Vera, pense que cette plante peut être très bénéfique à l’ensemble du système gastro-intestinal. En sa qualité de professeur de physiologie de l’Université du Texas et de président des laboratoires de recherche du Nord Texas, il intervient comme consultant auprès de nombreux instituts de recherche pharmaceutique de 1er plan et a été conseiller de la Food and Drug Administration aux USA. Il soutient que l’Aloe Vera, en raison de la présence de lactate de magnésium, est capable de ralentir l’activité stomacale et d’inverser les symptômes, occasionnels ou chroniques, dans la partie supérieure de l’appareil gastro-intestinal.
Dans une communication intitulée « Effets de la prise par voie orale de jus d’Alpe Vera sur les fonctions gastro-intestinales dans la vie courante », publiée dans la revue américaine Prévention, le docteur Jeffrey Blond, du Linus Pauling Institute of Science and medicine, en Californie, concluait en s’appuyant sur les résultats d’une enquête, que l’Aloe Vera s’avère très précieux s’agissant d’améliorer la digestion sans entrainer de diarrhées, d’obtenir un effet tampon pour normaliser le PH( comme un alcalinisant), de réduire la proportion de levures et de promouvoir un équilibre plus favorable des bactéries de symbiose gastro-intestinale. Il peut encore intervenir spécifiquement en cas d’indigestion, d’acidité 41, l’estomac, de syndrome d’irritation intestinal et de colites. Il a découvert que l’Aloe Vera améliorait la régularité du fonctionnement de l’intestin, et tous ceux qui ont participé aux essais, ont fait port d’un accroissement de leur niveau énergétique et d’un progrès de bien-être.
D’autres chercheurs ont remarqué que le jus d’Aloe Vera traversait les parois des viscères, évacuant les bactéries nocives et permettant le réensemencement avec des bactéries utiles. D’où une réduction de l’inflammation et un accroissement de l’absorption des éléments nutritifs.

Boutique Biologiquement.comDétoxification par l’Aloe vera

  Posté par aloes       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 3/5]

Détoxification par la feuille d’Aloe vera bio

Détoxification par l’Aloe vera
Détoxification par l’Aloe vera

Administré par voie orale, sous une forme buvable, l’Aloe Vera agit comme dépuratif et désintoxique (attention à n’utiliser que le gel, en évitant l’aloïne qui se trouve juste au-dessous de l’écorce des feuilles). Il opère sur l’ensemble de l’appareil digestif, pénètre les tissus de la peau, élimine les cellules mortes, aide à générer la croissance de nouvelles cellules et des tissus plus sains, accélérant ainsi la cicatrisation des blessures, lésions et ulcérations. Les effets seront de même nature sur une peau endommagée, si les applications sont externes.

Boutique Biologiquement.comPropriétés curatives de l’Aloe vera

  Posté par aloes       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les Propriétés et les bienfaits curatifs de l’Aloe vera bio

 

Propriétés curatives de l'Aloe vera
Propriétés curatives de l’Aloe vera

A première vue, les propriétés thérapeutiques de l’Aloe Vera semblent presque incroyables. Cela ressemble, dans une sorte de raccourci du temps, à la lecture d’un catalogue en désordre, de prétentions de toutes sortes annoncées par quelque bonimenteur enthousiaste vendant de l’huile de serpent à la fin du XIXe siècle. Nombreux sont ceux qui se demandent comment une simple plante peut offrir une telle gamme d’effets bénéfiques, comment l’Aloe Vera serait l’un des agents de détoxification les plus efficaces, un puissant stimulant du système immunitaire, un anti-inflammatoire, un analgésique, un stimulant de la croissance des cellules, un accélérateur de la cicatrisation des tissus, un antiseptique, une source très riche en substances nutritives, une aide à la digestion et tout cela, simultanément ?
Selon le docteur Bruce Hedendal, du Centre de Chiropraxie et de Nutrition Hedendal, spécialiste américain de premier plan, la clé du pouvoir de l’Aloe Vera réside en ce que la plante est une source très riche en mucopolysaccharides (sucres à longue chaine MPS), aussi vitaux pour l’organisme que des briques pour une maison. On les trouve normalement dans toutes les cellules du corps humain car nous les avons fabriqués au cours des dix premières années de notre vie. Par la suite, nous devons nous connecter à des sources extérieures, et à cet égard, peu de plantes aussi riches que l’Aloe Vera.
Que font donc ces MPS ? Quelles fonctions remplissent-ils dans l’organisme ? Fournissent-ils une sorte de lubrification pour nos articulations ? Tapissent-ils le côlon, évitant ainsi le retour des toxiques ? Ou encore, parmi d’autres effets bénéfiques, forment-ils une barrière contre l’invasion des cellules par les microbes ?

Acemannan
L’Aloe Vera est tout spécialement riche en acemannan, muco-polysaccharide récemment isolé par une entreprise américaine, les Laboratoires Carrington. Plutôt qu’en le surmenant, l’acemannan opère en interaction avec le système immunitaire. C’est un i) puissant stimulant des macrophages (les globules blancs qui déduisent les bactéries, les cellules des tumeurs, et ainsi de suite) quand il s’agit de produire des agents immunitaires comme l’interléron ou l’interleukine. Lors de la 3e conférence internationale sur les recherches antivirales, à Bruxelles, un rapport fut présenté, indiquant qu’on avait découvert que l’acamannan agissait sur les sarcomes des souris comme inhibiteur de croissance. Il avait été également testé sur des chats souffrant de leucémie féline ; 80 % des animaux ainsi traités avaient guéri, soit une complète inversion des statistiques antérieures.
Ces recherches se traduisirent en 1991 par l’approbation par le Ministère de l’Agriculture des États-Unis, de l’usage de l’acemannan dans le traitement des fibrosarcomes chez les chiens et les chats. ll n’existait auparavant aucun traitement efficace de ce cancer. Soumis à l’acamannan, les tissus cancéreux sont en quelque sorte enrobés, la tumeur est tuée, et son ablation par voie chirurgicale est largement facilitée.
Ce mécanisme unique en son genre, associé à une action antivirale directe, peut fournir une explication des potentialités de l’Aloe Vera bio quand il s’agit de soigner un éventail très large d’affections et de maladies chez les hommes et les animaux.
Qu’on le croit ou non, les bienfaits de l’Aloe Vera, tels qu’ils sont décrits ci-après, ont été testés, démontrés et certifiés, dans le monde entier, par des praticiens des thérapies alternatives et conventionnelles, et par des profanes.

Boutique Biologiquement.comComposants de l’Aloe vera aloes

  Posté par aloes       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Composition de l’Aloe vera aloes bio

 

L'aloe vera en boisson, nectar régénérant
L’aloe vera en boisson, nectar régénérant

Les vitamines

A (beta carotène) : pour la vue, la peau, les os, la lutte contre l’anémie
B1 (thiamine) : pour la croissance des tissus et l’énergie
B2 (riboflavine) : en association avec B6, produit les cellules sanguines.
B3 (niacinamide) : favorise la régulation métabolique.
B6 (pyridoxine) : comme la vitamine B2
B12 (cyanocobalamine) : très présente dans la viande et les produits laitiers, très rare dans les végétaux, elle est extrêmement bénéfique pour les végétariens. Sa carence se traduit par de l’anémie et des troubles neuro-pathologiques.
C (acide ascorbique) : combat l’infection par stimulation du système immunitaire.
E (tocophérol) : avec la vitamine C, elle aide à combattre les infections et à les guérir.
Plus l’acide folique, vitamine B complexe : pour la formation du sang.

Les minéraux

Sont présents dans l’Aloe Vera plus de 20 sels minéraux, tous essentiels à la santé :
Calcium et phosphore : pour la croissance des os et des dents.
Potassium (sorbate) : pour la régulation des composants fluides du sang et des muscles.
Fer : apporte l’oxygène aux globules rouges du sang et favorise la résistance à l’infection.
Sodium : avec le potassium, maintient les niveaux d’équilibre de l’eau et des autres fluides dans le corps et transporte les acides aminés et le glucose vers les cellules.
Choline : composant de la lécithine, est nécessaire au métabolisme.
Magnésium et manganèse : aident à préserver le système nerveux et les muscles.
Cuivre : pour la formation du sang.
Chrome : facilite la régulation du taux de sucre dans le sang, le métabolisme du glucose et le système circulatoire.
Zinc : dynamise le système immunitaire et l’activité des protéines dans la cicatrisation.
Mono et Polysaccharides
Les polysaccharides à longue chaine de l’Aloe Vera sont considérés comme des éléments essentiels de ses propriétés « magiques ». Au contraire, les monosaccharides ne sont que de simples sucres que l’eau ne peut pas détruire (voir ci-après page « Pouvoirs de guérison ») : Cellulose, glucose, mannose, aldopentose Acide uronique, lipase, alinase L-rhamnose
Acemannan : on a récemment découvert son importance dans le traitement des maladies à immunodéficience, telles le cancer et le sida.
Un nombre croissant de médecins et de praticiens très expérimentés ont depuis longtemps eu recours à l’Aloe Vera et ont pu se rendre compte concrètement de son efficacité. Ils estiment que l’un des facteurs déterminants du pouvoir curatif, apparemment miraculeux de cette plante, est la présence des polysaccharides. Ainsi, la concentration en polysaccharides aurait un lien directe avec les effets bénéfiques des produits concernés, qu’il s’agisse d’applications par voie orale ou externe.
Acides aminés essentiels
Ensembles organisés de protéines, les acides aminés influencent les fonctions cérébrales, y compris celles d’ordre émotionnel. Ils jouent un rôle dans toutes les fonctions de l’organisme, « essentiel » signifiant que l’organisme n’est pas en mesure de les fabriquer lui-même.
Sept des huit acides aminés classés « essentiels » sont présents dans l’Aloe Vera, de même que onze des quatorze acides aminés de « second rang » que le corps engendre à partir des huit « essentiels » :
isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine : pour l’assimilation des protéines, le pancréas et la rate, le renouvellement des cellules sanguines, la prévention de l’anémie, la résistance à la maladie, le foie, la digestion, la formation des muscles, l’insomnie, le traitement des états dépressifs. Thréonine, valine.
Les acides aminés secondaires sont :
Acide aspartique, acide glutamique, alanine, arginine, 1 /2 cystine, glycine, histidine, hydrox proline, proline, sérine, tyrosine.
Enzymes
Phosphatase, amylase.
Bradikynase : stimule le système immunitaire, analgésique, anti-inflammatoire.
Catalase : évite l’accumulation de l’eau dans le corps. Cellulase : aide à digérer la cellulose.
Créatine phophakinase : enzyme musculaire.
Nucléotidase
Phosphatase
Protéolytiase : hydrolise les protéines à l’intérieur de leurs constituants.
Acides gras : tous insaturés et indispensables pour la santé. L’un d’entre eux, l’acide caprylique, est utilisé dans le traitement des mycoses.
Lignine, Saponines, Anthraquinones
La lignine pénètre facilement dans la peau, mais personne ne sait vraiment ce qui se passe. Les saponines sont à la fois dépuratives et antiseptiques. Les anthraquinones ont des propriétés analgésiques et laxatives :
Aloïne : antibiotique, cathartique.
lsobarbaloïne : analgésique, antibiotique.
Anthranol.
Anthracène.
Acide aloétique : antibiotique.
Aloe émodine : bactéricide, laxatif.
Acide cinnamique : germicide, fongicide.
Ester d’acide cinnamique : analgésique, anesthésique.
Huile éthérée : tranquillisant.
Acide chrysophanique : fongicide pour la peau.
Résistanol.